A SUMMIT IN PARIS

SWEET CHORUS, extrait de l’album « A Summit In Paris »

Pour acheter l’album, cliquer ici (FNAC) ou bien ici (Amazon.fr).

ou directement chez le producteur Prix du CD : 15,00 euros + 2,00 euros de frais d’envoi  soit 17,00 euros, via Paypal-compte attaché: camilleprod@orange.fr

REVUE DE PRESSE – REVUE DE PRESSE – REVUE DE PRESSE

« SÉLECTION JAZZ HOT », « 4 étoiles » CLASSICA, disque du jour TSF Jazz

… »Un disque qui se laisse écouter avec plaisir….
le mariage entre l’expressivité créole d’Evan et le feeling à la Django de Fapy marche à la perfection! »                    Michel « Bunk » Laplace Jazz Hot 2019

« Christopher and Lafertin are a marvelous pairing, weaving and building counterpoints across jazz worlds… I recommend it to traditional jazz fans who seek to stick a toe in the water and explore the Jazz Manouche style, or those raised at Django festivals who want to ease themselves into trad jazz. While this summit may not tear you away from your favorite camp, it’s a worthy undertaking none the less.                                Joe Bebco – The Syncopated Times – December 26, 2019

« Christopher and Lafertin have dedicated themselves to their respective stylistic influences and to great effect. On this album they impressively channel these legends of the past, creating for us the fantasy scenarios we can only dream of: Bechet with the manouches, Django in the Big Easy. Stacey Leigh Bridewell – OFFBEAT Magazine – december 26, 2019.

« … cet album homogène, séduisant de bout en bout, apporte une nouvelle preuve de la pertinence d’une telle démarche ».                                                             Jacques Aboucaya – Jazz Magazine – février 2020. 

« S’il est une clarinette qui pouvait se fondre avec un trio à cordes inspiré de la musique manouche, c’est bien celle d’Evan Christopher. Avec ce Summit in Paris où il dialogue avec Fapy Lafertin, les treize thèmes interprétés trouvent des couleurs chatoyantes et une sorte de grâce et de souplesse de fort belle venue… »                                             4 étoiles – Jean-Pierre Jackson – Classica – Février 2020

« …Le premier point est évidemment la qualité de la rythmique. La basse de Sébastien Girardot et la guitare de Dave Kelbie sont bien en phase et le swing est là…Pour moi, ce qui « fait » le disque et le rend passionnant à suivre, c’est la parfaite intrication du jeu des deux solistes, toujours très inspirés…La qualité de chacun et du travail commun comme celle de l’enregistrement font certainement de ce « A Summit in Paris » un album hautement recommandable ».                                                               Laurent Verdeaux – Bulletin du HCF- janvier 2020.

« Et au final, un album parfaitement homogène, dans lequel même les compositions originales des co-leaders portent la marque de l’authenticité et la séduction de la musique néo orléanaise ».                             Didier Pennequin – Le quotidien du Médecin – 24 février 2020

« …Le Producteur Michel Stochitch provoque ici la rencontre entre l’onctueux clarinettiste néo-orléanais Evan Christopher et le fin guitariste manouche Fapy Lafertin. Ces deux-là ne sont pas nés de la dernière pluie. Avec Dave Kelbie (guitare) et Sébastien Girardot (double basse), l’équipe scelle le mariage du souffle discret de la Nouvelle-Orléans avec les cordes des fils du vent, dont Django Reinhardt fut l’humble génie. C’est un disque épatant, doux, primesautier, sautillant, nostalgique, souriant, virtuose mais sans esbrouffe, et respectueux des héritages ».          Christophe Driancourt – BBI Informations mars 2020

« …Le magnifique jeu de clarinette est superbement entrecoupé de soli de Fapy qui, comme toujours, sont éblouissants et très musicaux…Je ne cite pas tous les titres de ce disque, mais je voudrais faire une exception. J’ai rarement entendu une aussi belle version « lente » de « Claire de Lune » que sur ce disque. Détendez-vous avec un verre de vin au coin du feu ou n’importe où et mettez ce CD. Oubliez tout stress et profitez-en ».

Georg Lankester – QUINTETTE (Pays Bas)- Mars 2020

« …Playing together as they do it’s hard to recall a better recording in recent memory with music played so eloquently and exquisitely as to convey the dynamic and fluid inner pulse of both Créole-Jazz and Gypsy-Jazz – characteristics that, in fact, inform all of Jazz itself. »

Raul da Gama – JazzdaGama (Canada) -22 mars 2020.

« …Ce CD est un chef d’oeuvre de musicalité, de bon goût et de symbiose entre deux musiciens d’origines différentes, mais également inspirés…L’impression qui domine à l’écoute de ces morceaux est celle de la musicalité et de l’authenticité, sur fond de swing permanent… l’inspiration constante des solistes en font un « must » absolu pour tout amateur de cette musique. A acquérir d’urgence ».
Michel Marcheteau – Jazz Dixie Swing n° 107 -Mai 2020
 
Christopher plays in his own musical personality (not trying to copy Bechet) and Lafertin has long been creative within the swing idiom. With Kelbie and Girardot swinging throughout in support, this is a delightful outing that is full of joyScott Yanow – The Syncopated Times – october 29, 2020
 

« Entre le son boisé de la clarinette qui vous touche au cœur, la guitare Fapy qui trace des lignes sinueuses et intemporelles, comme nous sommes gâtés! De Wild Man Blues, à Clair de lune en passant par After You’ve Gone, ce retour dans le temps est un baume, surtout en temps de confinement! »

Christophe Rodriguez – TED Magazine Montréal – janvier/février 21.

 

A LA RADIO :

« A Summit in Paris » dans l’émission Open Jazz  d’Alex Dutilh du 20 février sur France Musique.

« A Summit in Paris » disque du jour TSF Jazz du 21 février 2020.

Sur la Play-list de TSF Jazz du lundi 24 février.

Wild Man Blues dans l’émission de Bernard Labat « Les Cats se rebiffent » le 24 février sur Côte Sud FM, RBH 98.3 et Occi Web Radio.

 

A SUMMIT IN PARIS

« Sélection » JAZZ HOT – « 4 étoiles » CLASSICA – disque du jour TSF Jazz

MS072019CD sortie d’album le 18 novembre 2019 chez le Producteur.

21 février  2020 : dans les bacs

Le clarinettiste Evan Christopher poursuit ici la démarche expérimentée avec les albums « Django à la créole » (2008), « Finesse » (2010) et « Live ! » (2014) : associer les recettes toniques du gumbo musical de la Nouvelle-Orléans au jazz manouche de Django Reinhardt. L’idée est moins surprenante qu’il n’y paraît puisque ce dernier avait enregistré à Paris, en 1939, avec le clarinettiste ellingtonien Barney Bigard, natif de la Cité du Croissant, des faces restées célèbres. En revanche, il n’avait jamais rencontré dans les studios d’enregistrement Sidney Bechet qui vivait en France entre 1949 et 1953. Ce dernier est en quelque sorte présent dans ce recueil au travers de ses compositions : Bechet’s Fantasy dont il livra une version mémorable associé au clarinettiste Albert Nicolas, et Little Creole Lullaby, qui sera reprise en 1960 par Bob Wilber. L’interprétation qu’en donne Evan Christopher met en avant la qualité de son phrasé et sa sonorité chaude et boisée caractéristique des grands clarinettistes de la Nouvelle-Orléans qui l’ont inspiré. Son entente avec le guitariste manouche Fapy Lafertin est aussi manifeste dans le reste du répertoire qui propose des originaux de Django Reinhardt (Clair de Lune et Sweet Chorus), de Louis Armstrong (Wild Man Blues, Swing That Music) ainsi que deux standards (After You’ve Gone, In a Sentimental Mood). Dans ce contexte, Fapy Lafertin s’impose comme un digne héritier de Django Reinhardt. Il sait développer une ligne mélodique de vif argent en évitant toutes turbulances inutiles. Chaque note est à sa juste place. Tout est pensé et exprimé avec soin. Il forme avec Evan Christopher un duo de solistes au service d’une pensée musicale précise. Les deux compères dialoguent et se soutiennent par des contrechants complices en développant un discours personnel forgé par l’écoute assidue des maîtres. Ils enrichissent aussi le répertoire de deux originaux : Old Sober March et A Summit in Paris pour Evan Christopher et Cinzano et Plachterida, pour Fapy Lafertin. La solidité du jeu swinguant de Sébastien Girardot et l’accompagnement nuancé de Dave Kelbie, le propriétaire du label Lejazzetal à qui l’on doit de belles réalisations, concourent largement à la réussite de l’ensemble. L’art d’interpréter Django à la sauce louisianaise.

Alain Tomas

 

Quelques réactions à propos du CD :

“Dès Wild Man Blues qui salue Louis Armstrong mais aussi Johnny Dodds, le mariage entre l’expressivité créole d’Evan et le feeling à la Django de Fapy marche à la perfection!…Un disque qui se laisse écouter et regarder avec un infini bonheur.”                                                         Michel “Bunk” Laplace

“Une mine d’or”                                                        Jimmy Domange

“Lidée de faire un combo musical entre tradition du Swing Gypsy et le New Orleans Style est un mariage idyllique…, la version de In A Sentimental Mood est une pure merveille! Merci à Camille Productions de nous offrir cet état de contentement”.                                                 Gilles Coquempot

“Déjà commandé et bien reçu en Italie! Superbe!”           Giancarlo Mandrioli (Italie)

 D’après les auditions préliminaires, les 2 premiers titres sont de vrais joyaux….”                                                   Radomir Jecinac (Belgrade )

Encore un beau mariage de musiciens célébré par Camille productions et le père Stochitch, Très bon disque.”                             Christophe Driancourt

“Super CD, j’adoooreee...”                                                   Monique Ziegler

 » Je viens de l’écouter, c’est superbe…, vous allez adorer« .                   Bernard Jouan – JHCBA

« Un petit bijou »                                                                    Catherine Leconte   

Menu