SATCHMOCRACY

 

WEST END BLUES

Revue de presse – Revue de Presse – Revue de Presse

Action Jazz

« Qui mieux que Jérôme Etcheberry pouvait s’attaquer à ce monument ? Sa maîtrise de l’instrument, sa culture musicale de ce type de jazz, mais aussi sa fantaisie naturelle, sans parler de son élégance vestimentaire légendaire ne pouvaient que le légitimer dans cet hommage.
Musicalement on s’y croirait, pourtant les arrangements des quatorze titres – quasiment tous d’Armstrong – sont modernes de par leur swing et leur dynamisme, pas une imitation, une interprétation respectueuse rayonnante. Les musiques de Pops y trouvent une seconde jeunesse, la production impeccable rajoutant à la qualité.
Une façon nouvelle de redécouvrir un des génies du jazz intemporel. Une vraie réussite ! »
Philippe Desmond – Action Jazz
 
CLASSICA

« Loin d’un revivalisme stérile, la réincarnation opérée ici permet de comprendre que cette musique n’est pas loin d’être éternelle »                   Jean-Pierre Jackson – 4  étoiles CLASSICA – mars 2021.

lintern@ute« …tous les grands classiques immortalisés par le Hot Five ou le Hot Seven retrouvent des couleurs nouvelles. Poser ses pas dans ceux d’Armstrong sans tomber dans la copie ou la caricature, respecter l’esprit de celui-ci sans demeurer esclave de la lettre ; voilà qui relevait de la gageure. Pari tenu, avec un brio indéniable. »  Jacques Aboucaya – lintern@ute- 9 mars 2021.

The Syncopated Times   « There have been many tributes to Louis Armstrong through the years. Satchmocracy by the Jérome Etcheberry Popstet is one of the more unusual ones. When paying homage to a great musical artist, particularly one who has so many famous recordings, one has to find a balance between merely duplicating the past and completely reinventing and modernizing the music. To a certain extent, Etcheberry and his group do both, sometimes at the same time ».                                                                                  Scott Yanow – The Syncopated Times – March 26

Académie du Jazz    « Jérôme Etcheberry et son orchestre ont donc ici relevé un défi de taille en triomphant des difficultés inhérentes à ce genre d’entreprise. S’appuyant sur une connaissance intime du jazz de l’époque, ils ont donné force et authenticité à une musique composée il y a un siècle. Portées par des arrangements remarquablement écrits et exécutés, les phrases de Louis Armstrong sont ici parées d’une fraîcheur qui en révèle l’inventivité en leur donnant une dimension intemporelle. Un hommage réussi. »                                 Alain Tomas – Académie du Jazz – 5 avril 2021.

JAZZ NEWS   « Un magnifique hommage, moderne et juste, au roi Louis » « …Si le classicisme des oeuvres est préservé avec un respect jamais forcé, les musiciens expriment une belle spontanéité, fruit de leur parcours et de leur époque. Le répertoire en est magnifié, vivifié par ce twist qui le rend toujours aussi pertinent en 2021. Une vrai réussite. »     Bruno Guermonprez – JAZZ NEWS avril/mai 202 – « INDISPENSABLE »

JAZZ LIVE    » . . . and for those of you who might say, « I don’t need this new CD — I know all these records by heart already, » this would be an error, because SATCHMOCRACY is a vivid, brightly-colored creation, a joy on its own terms. I would hug it if I could. »    Michael Steinman – JAZZ LIVE- April, 8

JAZZ HOT.   « …Nous n’allons pas plus avant détailler car tous les arrangements sont d’une qualité remarquable et tous les solos sont d’une haute tenue d’inspiration dans la veine d’un jazz de tradition œcuménique qui balance hors du ring les scolaires copies de jazz traditionnel comme les prétentions modernistiques pour naïfs…Ayant travaillé, comme il se doit pour tout trompettiste qui veut l’être, les transcriptions des solos de Louis, je ne peux que baisser humblement mon chapeau devant le travail superlatif du tandem Jérôme Etcheberry-Malo Mazurié. Il me répugne d’accorder le moindre «indispensable» en ce pauvre XXIe siècle, mais Jérôme Etcheberry, artiste doué et sincère, m’y contraint… »    Michel Laplace -« INDISPENSABLE »  JAZZ HOT – 9 avril 2021

LE BLOG DE JAZZNICKNAMES   « Et, loin de vouloir imiter l’inimitable, il (Jérôme Etcheberry) sait jouer avec son “popset” (huit musiciens) une musique d’aujourd’hui (arrangements à l’appui) qui est pleine de fraîcheur. Pas de caricature ni d’archaïsme mais une joie de jouer qui devient une joie d’écouter du premier au dernier morceau. En ces temps où la démocratie parait parfois malade, peut-être faudrait-il instituer pour tous une  “satchmocratie” salvatrice !  »  Philippe Vincent – mai 2021

LES DERNIERES NOUVELLES DU JAZZ.  « …Et le répertoire du Grand Louis, brillamment arrangé pour octet dans l’esprit des grands orchestres de la fin des années 20 et du début des années 30. Tous ces thèmes, souvent créés dans des effectifs plus succincts (et même en duo pour le fameux Weather Bird, dont la version avec Earl Hines est une pièce d’anthologie), sont servis par des solistes qui mêlent le son d’époque et l’éternelle jeunesse. Les deux trompettistes sont à la hauteur de l’enjeu, et si en juillet prochain on va commémorer le cinquantenaire de la mort de Satchmo, l’esprit est là, Still Alive, and Well !           Xavier Prévost -Les DNJ – 13 mai 2021

LE SOUFFLE BLEU    « …et Jérôme Etcheberry, avec son Popstet, ne se prive pas de faire appel à toutes les compositions marquées par l’empreinte du trompettiste. Des thèmes qu’il arrange pour jouer sur les différentes interprétations, pour faire sonner les échos du passé et le conjuguer au présent. Un véritable festival…le trompettiste redonne une naïveté tout autant qu’une complexité à des thèmes trop entendus dans leur version « canonique ». Une manière de découvrir encore et toujours Satchmo .     Nicolas Béniès – 8 mai 2021.

Bulletin du HOT CLUB DE FRANCE « … En somme, un opus qui s’avère être à la hauteur de l’hommage dû au maître incontesté de la trompette : Louis Armstrong. Je vous le recommande chaudement, bien sûr.  »  Christian Sabouret – Avril-Mai 2021 

 COULEURS JAZZ   « Nous savions que Jérôme Etcheberry figurait dans le peloton de tête des musiciens de jazz hexagonaux.Ses qualités de trompettiste et d’arrangeur, le niveau de sa production discographique nous étaient connus. Mais faire revivre le répertoire de Louis Armstrong au travers de ses plus grands chefs d’œuvre était un vrai défi qu’il a relevé avec panache….Exécutés avec le plus grand soin, les arrangements du leader mettent en valeur de nouvelles combinaisons sonores particulièrement attrayantes qui aboutissent à une reconfiguration vivifiante des thèmes originaux…Les interventions des différents solistes sont réussies et portent une justesse de ton exemplaire. Il est vrai qu’ils bénéficient du soutien exemplaire d’une section rythmique hors pair. »  ALAIN TOMAS – 12 Juin 2021. « HIT » COULEURS JAZZ

Radio

TSF JAZZ – Disque du jour du lundi 19 avril 2021 – Coup de coeur de la semaine: « Jerome Etcheberry – Satchmocracy.

C’est dans les vieux pots qu’on fait la meilleure soupe ; et dans le Louis Armstrong des années 1920 qu’on fait les plus beaux disques de jazz. Illustration avec ce magnifique hommage. » MUST TSF JAZZ

FRANCE MUSIQUE.   Le nouveau CD de Jérôme Etcheberry « Satchmocracy » à la une d’“OPEN JAZZ” d’Alex Dutilh sur France Musique du 14 avril 2021.  « 50 ans après sa disparition en 1971, Jérôme Etcheberry ressuscite le grand Louis Armstrong, dit “Pops” ou « Satchmo », avec “Satchmocracy”. À la tête de son octet, le “Popstet”, il nous entraîne dans les folles soirées des ballrooms du Chicago des roaring twentie’s !

 

RCV 99FM  Le nouvel album de Jérôme Etcheberry « Satchmocracy » à l’honneur dans l’émission My Favorite Things de Gilles Boudry du 7 mars! sur RCV 99FM.

CLUB JAZZAFIP  C’est « Tight Like This », extrait du nouvel album de Jérôme Etcheberry qui a été présenté mardi 4 mai par Thomas Curbillon dans le club Jazzafip. « Un très grand disque...Que c’est beau, retenez ce titre Satchmocracy« .

Couleurs JAZZ radio.  La Couleurs Jazz Week #89, le best of!                                                                                                                                  Meilleurs albums sortis ces derniers jours :« Satchmocracy » par Jérôme Etcheberry et son Popstet

Radio Albatros « Satchmocracy » dans l’émission Jazz Time de Daniel Jachet du 15 au 21 mars sur Radio Albatros.

SUR RADIO CÔTES  SUD, YES I’M THE BARREL, extrait de Satchmocracy, dans l’émission « LES CATS SE REBIFFENT » de BERNARD LABAT du 19 avril 2021.

Album JAZZ de la semaine du 5 au 11 juillet sur FIP.

 

 

SATCHMOCRACY 

« A Tribute To Louis Armstrong »

MS102020CD     Dans les bacs le 16 avril 2021.

« INDISPENSABLE » JAZZ NEWS, « MUST » TSF JAZZ, « 4 étoiles » CLASSICA – « INDISPENSABLE » JAZZ HOT, Disque du Jour TSF JAZZ, « HIT » COULEURS JAZZ, Album JAZZ de la semaine du 5 au 11 juillet FIP.

« SATCHMOCRACY knocked me out from start to finish and listening to it was one of my most satisfying experiences in a very turbulent year. Instead of pretending it’s the 1920s, Jerome Etcheberry and company perform this music in the 2020s, keeping it fresh-sounding and moving forward. In such a contemporary, swinging setting, Louis Armstrong’s original trumpet lines jump out and hit the listener between the ears in exciting new ways, especially when scored for multiple instruments and when placed over consistently shifting rhythms. It’s further proof that every note Armstrong played will simultaneously remain hip and timeless, especially when presented the way it’s done on SATCHMOCRACY! »   Ricky Riccardi – december 2020.

« J’ai ressenti un véritable choc, du début à la fin, à l’écoute de « Satchmocracy » et cela restera l’une de mes plus grandes satisfactions de cette année si mouvementée. Au lieu de s’imaginer dans les années 1920, Jérôme Etcheberry et son orchestre ont interprété cette musique en 2020, tout en lui conservant sa fraîcheur et son allant. C’est dans ce contexte contemporain et swinguant que les lignes mélodiques originales de Louis Armstrong jaillissent et frappent l’auditeur de manière nouvelle et passionnante, en particulier lorsque ces lignes sont arrangées pour plusieurs instruments et jouées sur des rythmes qui changent constamment. C’est encore la preuve supplémentaire, s’il en fallait, que chaque note qu’Armstrong a joué restera à la fois à la mode et intemporelle, surtout de la façon dont c’est joué dans l’album « SATCHMOCRACY! « 

 

Menu